La Tempête

 

 

 

Viviane a enfermé Merlin dans un souffle de cristal

Mille ans ont passé et Merlin se libère

Le souffle des pierres brisera sa prison,

Mais brisera aussi, hélas, la forêt

 

L'Arbre de Brocéliande

 

Toi, mon ami qui m'a vu naître

Et qui a tout donné au vent,

 Donne-moi une raison d'être

Si je me perds dans le temps

 

Je t'ai aimé, je t'aime encore

Dans tes blessures et dans ta mort.

Arbre de vie, un peu de moi

J'ai perdu mon cur avec toi

 

Mère Fontaine tu m'as appris

A ne jamais désespérer

En ce silence j'ai compris

Pourquoi sourire, comment aimer

 

J'ai souffert, j'ai prié

En caressant l'écorce

Dans ces corps effondrés

J'ai retrouvé ma force

 

Mon arbre, mon ami,

Entends le chant de l'eau

L'enfant redonne vie

A l'ancêtre au repos

 

Brocéliande, Brocéliande

Ma terre, ma poésie,

Tu pleures et tu demandes

Un peu d'amour aussi

 

Denise-Achante-Guillarmou